Comment calculer un escalier avec la formule de Blondel ?

Nicolas-François Blondel, architecte français du XVIIe siècle, est resté fameux pour son Cours d’Architecture, où il théorise une formule de calcul d’escalier qui permet d’assurer le confort de la montée.

La formule de Blondel est : M = 2h + g

  • M est le module, c’est un indice à calculer.
  • h est la hauteur de marche à marche.
  • g est le giron, la profondeur utile d’une marche.
  • Si la marche fait 15 cm de haut et 35 cm de profondeur, on calcule M = 2 x 15 + 35 = 30 + 35 = 65 cm.

Pour assurer l’équilibre de la montée, le module doit être compris entre 60 et 64 cm. 

Exemple :

Si vous devez monter 215 cm entre deux niveaux, avec 13 marches : 215 / 13  = 16,54 cm.

2 x h = 33,1 cm. Le giron devra donc être compris entre (60 – 33,1 = ) 26,9 cm, pour un escalier plus court et (64 – 33,1 = ) 30,9 cm pour un escalier plus confortable.

Il y a un giron de moins que de marches, puisque le dernier giron est le palier d’arrivée.

L’escalier aura donc un reculement de (12 x 26,9 = )  322 cm à (12 x 30,9 =) 371 cm.

Un giron plus élevé, donc une marche plus profonde, et une hauteur plus faible améliorent le confort de montée. Les escaliers anciens sont souvent beaucoup moins raides que leurs équivalents modernes.

Un giron plus faible et une hauteur plus élevée rendent l’escalier plus « raide ».

Dans les lieux publics, la marche ne doit pas faire plus de 16cm de haut, et le giron doit être au moins égal à 28cm. Ce qui donne un module de 60 cm, un angle de montée d’environ 30° et un encombrement réduit tout en restant accessible. Pour les maisons, on évitera de dépasser 17cm de hauteur par marche.

Dans les escaliers anciens, il est courant de trouver une demi-hauteur de marche en bas de l’escalier, soit en menuiserie soit en pierre, dite « marche royale ». Elle permet d’entrer avec confort dans la pente de l’escalier.

2 pensées sur “Comment calculer un escalier avec la formule de Blondel ?”

  1. Dans l’exemple, la personne qui écrit maîtrise bien le module de Blondel à la seule différence qu’elle mélange hauteur et giron. En effet, 215 étant la « hauteur » à franchir la division de cette valeur par 13 ne peut donner qu’un nombre de « hauteurs » de marches. A 13 hauteurs correspond 12 girons ce qui donne:
    13 hauteurs de marches : 215 / 13 = 16,54 cm
    2 x h = 33,1 cm. Le giron devra donc être compris entre (64 – 33,1) 30,9 cm
    L’escalier aura donc un reculement de (12 x 30,9) 371 à (12 x 34,9) 419 cm
    nb de girons = nb de hauteurs – 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *