Le plâtre

Le plâtre est le liant cuit le plus ancien[1][2]

L’île de Chypre fut longtemps le fournisseur de toute la Méditerranée.

Les pyramides sont liées au plâtre[3], de même que la moitié du bâti parisien. A Paris, les enduits au plâtre sur les constructions bois ont évité à la capitale les grands incendies médiévaux.

Il est poreux et résiste mal à l’humidité permanente. Il provoque la rouille des métaux ferreux.

On peut réaliser facilement du plâtre en chauffant du gypse à 150°C pour le déshydrater.

La prise du plâtre se ralentit à l’eau froide, au borax, à la chaux calcinée, à la racine de guimauve, à l’urine.

Elle s’accélère à l’eau chaude, avec du jus de platre

Plâtre de Paris originaire des carrières de Montmartre, plâtre à modeler, platre molda,

Le plâtre est un des seuls liants à ne pas faire de retrait.

L’albâtre gypseux est un gypse dur, mais de moindre qualité que l’albâtre calcaire.



[1] « Le plâtre est le plus ancien liant cuit (par opposition à l’argile liant premier) qui ait été trouvé, pour réaliser des mortiers ou des enduits en architecture. Les plus vieilles traces de son utilisation remontent à environ 7000 ans av. J.-C., sur le site de Catal-Uyuk en Anatolie (Turquie). Sur de nombreux bâtiments de cette cité, le plâtre a servi à la fois de mortier et d’enduits pour supporter des fresques. » http://ateliers.paysage.free.fr/platre1.htm

[2] Les effets conjugués du feu et de l’eau sur la pierre à plâtre étaient connus à travers le monde, il y a bien 16 mille ans Haute antiquité). http://www.univ-tlemcen.dz/enseignements/gc/ghomari/CoursMDC/platre.pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *