Comment mélanger l’enduit chaux chanvre ?

Tout est dans le mélange

Après divers essais, inspirés des lectures internet, pas toujours très heureuses (du style de l’innommable « n’abusez pas du malaxage sur le chaux chanvre »), voici le mélange utilisé pour mon chantier :

Dans une bétonnière de 150L :

  • 3 seaux et demi d’eau (35L)
  • + un giclée de PAIC Citron (oui, le PAIC Framboise fonctionne aussi) ou l’agent mouillant
  • + un sac de chaux NHL2 ou NHL3,5. La TERECHAUX Saint Astier est d’un travail très agréable.

Dans ce lait, versez 80 (au début, pour se faire la main) à 85L de chanvre.

Allez y très doucement sur la fin (tiers de seau par tiers de seau), pour éviter les boulettes.

Malaxez aussi longtemps que possible (en pratique, au moins 5 min).

Quelques écueils à éviter :

  • Le chanvre fait des boulettes : il a été introduit trop vite
  • Le chanvre parait « lavé » (on voit le jaune du chanvre, les paillettes sont très « indépendantes ») : liant insuffisant, ou trop d’eau. Corrigez (un peu plus de chaux) et laissez reposer 10-30 mn (le chanvre boit l’eau).

Trucs et astuces :

Repos après mélange.
Laisser reposer le chanvre après malaxage améliore la plasticité du mélange. Le chanvre boit l’eau, vous projetez un enduit moins liquide (donc moins de perte) et plus souple (donc moins de bouchage).  Deux brouettes de plus sur le chantier (pour une bétonnière de 150L) permettent de prendre un tour « de retard », et de laisser l’enduit reposer.

La gâche
Quelques bétonnières auront plus de mal à passer : mélange trop sec ou pas assez lié, boulettes, etc. Préparez quelques coffrages en prévision, pour couler les pertes. Sinon, stockez à part (brouette, seaux) les fonds de brouette qui ne passent pas, vous les rebattrez dans une dernière bétonnière en fin de journée, en la corrigeant (graissez un peu, forcez sur l’adjuvant, etc.)

Un mélange un peu gras ?
La proportion de chaux recommandée par mon fournisseur était de 12 à 13 sacs par mètre cube de chanvre. 12*35 = un liant dosé à 420 kg/m3 d’enduit. Ca peut paraître beaucoup, et un compaillon venu donner un coup de main l’a remarqué, mais finalement, d’autres recettes sont beaucoup  plus grasses. Évidemment, plus gras, c’est plus facile à poser, mais moins isolant. Pour comparaison avec d’autres recettes, ca fait 80-85l de chanvre par sac de chaux. Ou 1 seau et demi de chanvre par seau de chaux. Moins gras, on avance dans le très liquide et très difficile à poser. Certes, on peut bancher, mais pour de faibles épaisseurs, ca fait beaucoup de travail de coffrage, et l’accroche au support est moins bonne.

Adjuvants testés pour la mise en oeuvre

  • savon noir liquide à l’huile de lin, 4eur le litre chez LM : bon résultat, fluide – mais huile de lin diminue la transpirabilité de l’enduit
  • savon noir mou, 7eur le kg chez LM : médiocre, se dissout mal, les bouts de savon non dissous « transpirent » dans l’enduit.
  • huile de lin : fait briller le mélange, un peu plus facile à poser, mais idem savon noir liquide
  • lessive St Marc. Si si, on a essayé (comptez sur quelques moments de désespoir pendant votre chantier chaux chanvre). Sans effet notoire.
  • Finalement, les deux derniers tiers du chantier ont été adjuvantés au PAIC Citron, qui sert d’agent mouillant et améliore la fluidité du mélange. Vous pouvez descendre un peu en eau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *